Quelle est la différence entre un Comptable et un Expert-comptable ?

Expert-comptable

Comptable et expert-comptable, si ces deux termes peuvent facilement être considérés comme désignant un seul et unique poste, il n’en est rien. En effet, on note quelques différences importantes à de nombreux niveaux. Explications dans cet article !

La formation et la qualification

Le métier de comptable nécessite une formation de base comme un CAP ou un BEP service aux entreprises ou secrétariat comptabilité. La personne peut également accéder à cette formation avec un BAC professionnel ou un BTS comptabilité gestion. La formation d’un comptable ne nécessite donc pas obligatoirement le BAC.

L’expert-comptable en revanche doit obtenir un diplôme de bac +8 en expertise comptable reconnu par l’État et l’administration fiscale avec un stage professionnel d’une durée minimale de 3 ans en entreprise ou en cabinet d’expertise-comptable pour pouvoir exercer son métier. Pour exercer en qualité d’expert-comptable, ce professionnel doit s’inscrit au Tableau de l’Ordre des Experts-comptables et fait l’objet de contrôles de son activité professionnelle. 

Les responsabilités et l’étendue des missions

Le comptable peut exercer son métier en tant que salarié d’une entreprise ou dans le cadre d’une profession libérale. Dans tous les cas, il s’occupe des opérations comptables de son employeur (classement des dossiers, enregistrements comptables, gestion des comptes courants clients et fournisseurs, établissements de fiches de paie simples, déclarations sociales…), fait quelques déclarations fiscales, et peut éventuellement préparer un bilan.
Quant à l’expert comptable Tunisie, il exerce son métier uniquement en indépendant. À ce titre, il travaille avec plusieurs entreprises. 

L’expert-comptable peut effectuer tous les travaux confiés à un comptable. Mais grâce à son parcours professionnel et à son expertise, il s’occupe d’autres missions propres à son métier, en particulier tout ce qui a trait :

  • A la vérification des livres comptables ;
  • Au contrôle des déclarations fiscales ;
  • Au conseil pour l’organisation et la gestion de l’entreprise ;
  • A l’assistance en cas de contrôle fiscal réalisé par le service des impôts ou par les organismes sociaux ;

La couverture du risque en cas de contrôle fiscal

L’expert-comptable, obligatoirement inscrit auprès de l’Ordre des experts-comptables, bénéficie d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Cette assurance lui permet de protéger ses clients en cas d’erreur ou de retard dans les déclarations fiscales et la présentation des comptes annuels. Ce qui n’est pas le cas d’un comptable. Ce professionnel n’a pas d’obligation de souscrire une assurance responsabilité civile. De ce fait, en cas d’erreur de sa part, c’est l’entreprise qui supporte toutes les charges.

Le coût

Au vu de toutes ces différences, il est évident que le tarif d’un expert-comptable est nettement plus élevé que celui d’un comptable. Mais c’est un investissement rentable sur le long terme, puisque son expertise dans plusieurs domaines apporte de la valeur ajoutée à l’entreprise. Certes, le tarif d’un comptable peut coûter moins cher, mais cela ne vous rapportera strictement rien en termes de développement et d’optimisation de tous les postes clé de votre entreprise. Alors, faire appel à un expert-comptable est donc vivement recommandé bien que cela ne soit pas obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *