Tout sur la PTI ou Protection du travailleur isolé

Pour protéger un salarié travaillant dans un lieu isolé, un employeur doit impérativement prendre des mesures strictes pour assurer sa protection physique et psychologique. Cette obligation est définie par une réglementation de l’article L.230-2 du code de travail. Focus sur la protection du travailleur isolé PTI et les équipements DATI ou Dispositif d’alerte pour le Travailleur Isolé.

Les mesures de Protection du travailleur isolé ou PTI

Un travailleur isolé est un salarié qui exerce son activité loin de la vue ou de la portée de voix d’autres personnes. Cela concerne même les personnes qui travaillent dans une zone géographique proche. La notion d’isolement doit ainsi prendre en compte l’implantation du poste, l’organisation et les horaires, mais aussi l’environnement. Elle peut être ponctuelle lorsque l’isolement survient dans le cas d’une absence momentanée d’un collègue généralement présent. Ainsi, un travailleur peut être considéré comme isolé si son horaire l’oblige à arriver sur le lieu de travail avant les autres salariés par exemple. La PTI est pour sa part l’ensemble des mesures de prévention et d’intervention visant à protéger les travailleurs isolés. L’usage de ce terme est souvent confondu à tort avec le DATI.

DATI : pour protéger les travailleurs isolés

Le DATI ou Dispositif d’Alarme du Travailleur regroupe l’ensemble des équipements auxquels les entreprises peuvent recourir dans le cadre d’une mesure de protection des travailleurs isolés ou PTI. Ce dispositif est primordial dans le cadre d’une intervention de secours à destination des travailleurs isolés, surtout lorsque les conditions de travail sont dangereuses. Le DATI émet une alarme dès qu’une situation critique se présente, notamment une agression ou une défaillance (absence de mouvement, présence de gaz toxique, perte du DATI, etc.). L’alarme peut être déclenchée de manière volontaire par le travailleur isolé ou automatiquement. Elle donne alors une alerte vers une structure chargée de déclencher l’intervention des secours. Le message d’alarme peut mentionner les informations GPS de l’utilisateur afin de pouvoir le localiser et assurer une intervention dans les moindres délais.

DATI : quels équipements choisir ?

Différents équipements DATI sont disponibles sur le marché, dont les bipeurs, les premières alarmes utilisées dans la mise en place d’une PTI. Cet outil est à la fois pratique, léger et facile à utiliser. Il suffit d’appuyer sur un bouton pour prévenir les référents. Pour les entreprises œuvrant dans des conditions extrêmes, les portatives radios sont les plus utilisées. Pour ce dispositif, il est nécessaire d’installer un réseau radio pour garantir la continuité des liaisons. Une autorisation auprès de l’ACERP est donc indispensable pour l’utilisation des fréquences UHF et VHF. Les portatifs radios sont fiables. Le réseau radio est quant à lui une solution appréciée par de nombreuses entreprises. Cet outil permet aux travailleurs isolés de communiquer grâce à des téléphones spécifiques. Les appareils utilisent des ondes GSM et sont équipés de bouton d’alerte et de détecteur de mouvements. En matière de DATI, le DECT ou Digital Enhanced Cordless Telephone constitue une solution des plus efficaces. Elle est souvent utilisée pour les liaisons vocales. C’est une technologie fiable utilisant un système de téléphonie sans fil numérique recourant aux micro-ondes. La portée de ce système est cependant limitée à 300 mètres.

Les systèmes de sécurité sont nombreux. Il existe un large choix sur le marché, certains utilisent la télésurveillance, d’autres des ondes radio. Les employeurs ont le choix en ce qui concerne le prix et la qualité des appareils et du service.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *