Quels modèles et alternatives vertes choisir pour la climatisation responsable de demain ?

Climatisation

À l’heure où la question de la protection de l’environnement est prépondérante, il est tout à fait logique de créer un lien entre la climatisation et la pollution atmosphérique. C’est souvent le cas lorsqu’on veut installer cet équipement chez soi. Pourtant, le marché des climatiseurs est en constante progression. Mais qu’en est-il vraiment ? Nous vous proposons, dans cet article, un décryptage complet de la question.

Une utilisation exponentielle multipliée par 3 d’ici 2040

Aujourd’hui, le marché dominant en fabrication de climatiseurs dans le monde se localise aux États-Unis et en Chine. Fort est de constater que les pays en développement, qui ont des conditions climatiques sévères, n’ont qu’un faible taux de Climatisation Vallauris. Toutefois, les scientifiques estiment que d’ici 2040, le nombre de climatiseurs devrait atteindre 5 milliards d’appareils dans le monde.

Cette importante augmentation ne peut pas passer inaperçue vu le risque de pollution de notre environnement. À cet effet, plusieurs personnes sont équipées aujourd’hui avec des appareils connectés et intelligents. Ces derniers permettent, en fait, d’ajuster les consommations d’électricité, ce qui est un point positif. Néanmoins, ces appareils consomment malgré tout une quantité non négligeable d’électricité, essentiellement l’été. Sans parler bien évidemment de l’impact des composants des climatiseurs sur la nature.

Un impact énergétique et environnemental moindre

L’installation de votre climatiseur joue un rôle prépondérant dans l’impact de celui-ci sur l’environnement. C’est la raison pour laquelle vous devez contacter un expert pour installer correctement votre climatisation Nice. Ainsi, vous réduisez considérablement l’utilisation d’électricité. De même, cet artisan saura vous conseiller sur le modèle le plus économique qui respecte la planète.

Un fonctionnement moins énergivore et plus vert

En terme général, un climatiseur déplace les calories d’un endroit vers un autre de manière à renvoyer de l’air frais ou de l’air chaud. En effet, les anciens modèles utilisent le gaz R410A. Ce dernier est rapidement remplacé par le gaz R32 qui pollue 80 % moins que le précédent. Cette amélioration considérable engendre, certes, une pollution atmosphérique, mais elle est nettement moins importante que celle utilisée auparavant.

Le climatiseur réversible, le modèle le moins polluant

De nos jours, les besoins en électricité sont moins importants avec les nouveaux modèles de climatiseurs réversibles. En fait, ce dernier consomme moins d’énergie grâce à son système de restitution de chaleur. Pour faire simple, ce type de climatisation nécessite une quantité inférieure d’électricité pour fonctionner correctement. Quel que soit le type d’appareil réversible choisi, il permet des économies allant de 30 à 50 % en hiver. De plus, les constructeurs ont amélioré la nature du fluide frigorigène qui respecte notamment la norme NR EN 378. Toutefois, si votre équipement a été installé par un professionnel de climatisation Nice, vous aurez moins de fuites frigorigènes.

Les climatiseurs mobiles, une solution verte ?

Les climatiseurs mobiles sont souvent utilisés en été. Parfois, certains modèles peuvent se transformer en radiateurs électriques afin de chauffer la maison en hiver. Fonctionnant de cette manière, ce type d’équipement présente un fort impact environnemental. Lors de votre achat, il est essentiel de choisir un modèle qui présente l’étiquette Énergie Label qui définit les qualités de l’appareil en matière de consommation d’électricité. Pour cela, optez pour un modèle ayant la catégorie A ou A+ dans l’intention de choisir un appareil moins énergivore.

Les alternatives écologiques en climatisation

La bioclimatisation ou bien le débouchage repose sur l’utilisation de l’eau. Il s’agit, en fait, de l’évaporation de l’eau de manière à rafraîchir l’air. C’est un moyen naturel qui s’apparente à la transpiration de l’Homme. Son principe est simple : de l’eau envoyée dans un média, le ventilateur crée un flux d’air qui va charger en humidité et refroidit ainsi l’aire qui sera injectée à l’intérieur du logement. Autre alternative, les climatiseurs qui fonctionnent à l’aide de l’énergie solaire. Totalement gratuite, l’électricité produite par les panneaux photovoltaïque consomme beaucoup moins d’énergie qu’un modèle de climatisation classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.